La question des hommes (c'est souvent des hommes, non ?) qui ont une double vie, 2 familles, etc... est quelque chose d'intrigant. En tout cas, moi, je me demande toujours comment font-ils pour cacher toute une famille à l'autre...

Ce livre répond en partie à la question puisqu'il traite du sujet... c'est Des vies parallèles de Lucy CALDWELL.

 

Des vies parallèles

C'est à environ 10 ans que Lara découvre la double vie de son père, lors de vacances familiales en Espagne avec sa mère et son petit frère Alfie.

Grand chirurgien de renom à Belfast, le climat politique là-bas n'était pas assez stable pour y faire vivre sa famille vivant à Londres. Il ne les voyait donc que deux fois par mois lorsqu'il travaillait dans sa clinique à Londres.

Mais en réalité, s'il voyait si peu sa famille, c'est qu'il avait une autre famille, légitime, elle, à Belfast.

Lara n'a jamais vraiment compris comment sa mère a pu rester aussi longtemps avec un homme marié.

C'est comme ça qu'elle va entreprendre, à la quarantaine, grâce à un concours de circonstance, d'écrire un livre sur la vie de sa mère Jane, en se mettant à sa place.

 

On le trouve où et à combien ?

En version broché, il coûte 19,90€ neuf. Il fait 240 pages et il est édité aux éditions Plon dans la collection Feux Croisés.

On le trouve aussi en version Kindle à 13,99€ et en occasion à partir de 8,54€ sur Amazon.

On le trouve également d'occasion à partir de 7,41€ sur Priceminister.

 

Mon avis

Ce livre avait tout pour me plaire, et je ne peux pas dire non plus qu'il m'a déplu, ce n'est pas vrai.

L'histoire de Jane, la maman est racontée de façon originale, puisque le livre écrit par Lara est situé au milieu du livre avec l'histoire de Lara au début et encore un peu à la fin.

Le livre montre très bien à quel point on peut changer de point de vue, "comprendre" l'autre quand on essaye de se mettre à sa place.

Bref, je ne vais pas vous en dire beaucoup plus, mais j'ai bien aimé.

Par contre, malgré tout, je dois dire qu'il y a des livres qui nous plaisent et qui se lisent vite. Avec celui-là, j'avoue que ça n'a pas été le cas. J'ai un peu eu l'impression qu'il trainait en longueur malgré ses seulement 240 pages. Le livre n'y ai pas forcément pour quelque chose, la fatigue, les enfants, etc... jouant aussi sur mes lectures du soir.

 

Et vous, avez-vous connu un homme qui avait une double vie ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Retour à l'accueil