J'ai tellement été happée par le résumé de ce livre, que je n'en ai pas vu qu'il est destiné aux adolescents !

Et encore, ce n'est qu'en rédigeant ce billet que je m'en suis aperçue.

De deux choses l'une, soit mon niveau de lecture est très bas, soit ce livre mérite d'être lu par des adultes... à vous de voir avec ce que je vais vous dévoiler.

Ah oui, au fait, ce livre c'est "Des mensonges dans nos têtes" de Robin Talley.

 

L'auteur Robin Talley

Robin Talley nous vient des Etats Unis, elle est née en Virginie.

Actuellement, elle vit à Washington.

Dans ses livres, mais également dans la vraie vie, elle met toute son énergie à défendre des causes juste.

Des mensonges dans nos têtes est son premier roman.

 

Des mensonges dans nos têtes

Le livre commence par la vision de Sarah, une élève de couleur noire de terminale.

C'est le jour de la rentrée, qui a été repoussée de quelques mois, suite à l'opposition des blancs de l'ouverture du lycée aux élèves de couleur noire. On est en 1959.

Dans ces premiers chapitres, on assiste impuissant à la violence des blancs envers les quelques noirs sélectionnés.

Ensuite, c'est au tour de Linda, une blanche, de nous raconter sa vision de la rentrée.

 

Mon avis

Ce livre est tellement bien fait, bien écrit, qu'à aucun moment, j'ai pu penser qu'il était destiné à des adolescents... avant de rédiger ce billet.

Alors, avec le recul, évidemment, ce livre est accessible aux jeunes adultes, mais il est aussi très bien adapté aux adultes.

Il ne traite pas de problème futiles de lycéens et collégiens. Oh que non. Il s'agit ici d'un retour sur l'histoire des Etats-Unis, l'intégration des premiers "noirs" à l'accès aux mêmes établissements scolaires que les blancs.

Bien sûr qu'en France, nous n'avons pas connu ça, pas comme ça, mais on se rend compte que ces jeunes noirs étaient littéralement sacrifiés au nom de l'intégration. Etape nécessaire et injuste pour accéder à leurs droits.

Violentés, humiliés, rabaissés.... voilà leur triste sort par d'autres jeunes qui ne savent même pas pourquoi ils les détestent, seulement pour faire comme leurs parents.

On leur a dit que les noirs avaient les os noirs, le sang noir, ne se lavaient pas... bref, que les noirs étaient des extra-terrestres en quelques sortes.

J'étais loin de m'imaginer que la lutte contre le racisme outre-Atlantique avait pu être aussi abominable. Et je ne pense pas que l'auteur en fait trop.

Alors bien sûr, ce livre est une fiction, mais il y a eu pire comme il y a eu mieux suivant les états.

C'est très bien aussi que des jeunes puissent lire ce livre pour leur faire comprendre que le racisme n'est pas bon, que ça peut aller très loin dans la haine. On peut très bien se retrouver d'un côté ou de l'autre.

D'ailleurs, cela aurait pu être les noirs qui dominent les blancs... ça, c'est le sujet d'un autre livre que je dois lire Afrique, année 2192.

J'allais oublier que Des mensonges dans nos têtes traite aussi d'un autre gros sujet, l'homosexualité, tout en pudeur.

 

Bref, Des mensonges dans nos têtes est un livre qui m'a émue, bouleversée, qui restera dans ma tête un bon moment.

 

Vous trouverez ce livre en version broché sur Amazon au prix de 13,90€, et à 9,99€ en version Kindle, ou encore d'occasion sur Priceminister à partir de 7€.

 

Et vous, lirez-vous ce livre ? Le conseillerez-vous à vos ados ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Retour à l'accueil