Le 7 octobre dernier a eu lieu à Lyon une soirée blogueurs avec Boiron avec pour thème Homéo & Gynéco.

Je ne pouvais pas ne pas y aller, le thème me tenant à cœur. Depuis mon 2ème accouchement, et la fin de l'allaitement, j'ai l'impression  que mes hormones sont toutes détraquées et mes migraines ont repris de plus belles. Migraines que j'ai maintenant bien identifiées comme revenant à chaque cycle, donc d'origine hormonale.

Ce ne sont que de petites choses, mais qui, mises bout à bout, me gâche jusqu'à la moitié du mois... et là, je me dis qu'il faut quand même faire quelque chose.

Alors, lors de cette soirée, j'espérais trouver des éléments de réponse à mes problèmes. Mais nous n'avons pas parler que de moi, et voici un petit abécédaire des sujets traités.

PS: Si vous voulez que je vous fasse un billet spécifique sur mes problèmes hormonaux et comment j'ai décidé de les traiter, n'hésitez pas à m'en faire part en commentaire. C'est valable aussi pour les autres maux dont je parlerai ci-dessous.

 

A comme Accouchement

L'homéopathie ne rendra pas l'accouchement idéal et sans douleur.

Néanmoins, quelques granules peuvent faciliter le travail.

J'avais d'ailleurs, pour mes 2 accouchements pris des granules quelques jours avant la date présumée d'accouchement. On ne saura jamais s'il y a eu un réel effet ou non, mais toujours est-il que pour mon premier accouchement, le vrai travail s'est mis en place rapidement et efficacement (plus que la moyenne pour un 1er), mais pas sans douleur.

Pour le 2ème, j'ai pris ces même granules, mais comme on dit, 2 grossesses = 2 accouchements différents. Pour ce 2ème donc, ça a été encore plus rapide une fois le vrai travail mis en place. Le seul truc, c'est que j'ai été prise de vomissements dès le début du travail, ce qui m'a valu un séjour à l'hôpital un peu plus long ... mais sans douleurs.

D'ailleurs, le docteur Besnard-Charvet, l'a bien constaté en faisant prendre des granules à une patiente sur deux arrivées à la maternité. Pour ces patientes, l'homéopathie rendait le début de l'accouchement plus physiologique.

 

C comme Cycles

De l'ovulation aux règles, il doit se passer 14 jours, pas moins, sinon c'est signe d'une mauvaise ovulation.

On peut reconnaître l'ovulation à une hausse du désir.

Des solutions homéopathiques existent pour améliorer l'ovulation, la durée du cycle, et même l'endométriose.

A y penser avant d'essayer de concevoir un bébé !

 

D comme Douleur

Quand on parle ici de douleur, c'est surtout le mal au ventre pendant les règles.

Il n'est pas rare que les ados aient mal au ventre pendant leur règles.

Il faut compter en général 4 à 5 ans pour avoir des ovulations de qualité et que ça se régule.

Le docteur Besnard-Charvet ne conseille pas à ces jeunes filles de prendre la pilule pour contrer ces maux de ventre dans une première intention, d'autant plus si ces ados fument (combo pilule + cigarette = catastrophique).

Il vaut mieux essayer de prendre de l'homéopathie dans une première intention, et seulement si l'homéo ne fonctionne pas, voir pour prendre une pilule.

Attention, ici je parle bien de prendre la pilule pour contrer les maux de ventre pendant les règles, et pas de l'action contraceptif de la pilule.

 

G comme Grossesse

Ici, je ne vais peut-être pas vous faire plaisir... mais si les femmes enceintes ont des maux durant la grossesse, c'est peut-être pour le bien de bébé.... et oui, même la constipation !

Si on est constipée pendant la grossesse, c'est parce qu'on donne plus de nutriments pour le bébé ! Ca aidera peut-être à faire passer la pilule...

Pareil pour le sommeil, les femmes enceintes ont tendance à se recaler sur le cycle du soleil, et donc à être fatiguée plus tôt et levée plus tôt le matin !

Ce qui peut-être pris en charge par l'homéopathie, ce sont les nausées, les troubles du sommeil, les douleurs ligamentaires, l'anxiété, par exemple.

Pour la grossesse, le mieux c'est de donner en première intention de l'homéopathie, et seulement si ça ne fonctionne pas, de l'allopathique.

 

M comme Mycoses

Le champignon est un parasite. Il aime la chaleur, l'humidité,... bref, si en plus vous vous épilez, et vous lavez 4 fois par jour, vous lui donnez toute les chances de faire son nid. Car nous sommes naturellement armée de bonnes bactéries pour lutter contre, mais si on lui donne les clefs... ben il ne se prive pas.

Et si on entretient un milieu favorable pour lui, on aura beau le faire partir, il reviendra toujours...

L'homéopathie, ici, pourra soulager en cas de crise, avec une crème grasse en supplément. Et en général, l'arrivée des règles améliore tout ça.

 

P comme Prévention

Quand on prend de l'homéo avant d'avoir des symptômes, c'est de la prévention.

Si on a rien -> on ne sait pas si ça a fait effet ou si en fait on n'avait rien. Mais le principal c'est le résultat.

Car si on attend trop après l'apparition des symptômes, on a beaucoup plus de difficultés à les traiter.

On peut faire de la prévention selon notre "terrain". Par exemple, si on a un profil à risque cardiovasculaire, on traite ce terrain.

On peut avoir plusieurs terrains, dans ce cas, on traite celui qui nous déséquilibre le plus.

A savoir que quand on traite notre terrain, notre descendance peut en bénéficier aussi !

 

S comme Syndrome prémenstruel

Le syndrome prémenstruel, ça, c'était MA question, et mon gros problème.

15 jours par mois (et ce, vraiment tous les mois), j'ai droit à toute la panoplie: ballonnements,  fatigue, irritabilité, broyage de noir, migraines... et j'en oublie.

Lors de cette soirée, je n'ai pas eu de remède tout fait, ce n'est pas le but, mais j'ai eu pas mal de réponses...

Déjà, en fait, la pilule, elle masque (en général) les symptômes. Donc, quand on arrête, par exemple pour essayer d'avoir un bébé, et bien on n'est pas habituée aux "vrais" symptômes et ça fait mal !

Qu'on soit clair, j'ai effectivement pas (encore) repris la pilule, mais pas de bébé 3 à l'horizon, hein.

Et donc, quand on a des symptômes et qu'on a mal, c'est en général parce qu'on sécrète trop d'oestrogènes. Il y a donc un déséquilibre. Et comme nos organes sont des récepteurs à hormones... ça fout le bazar un peu partout.

A savoir aussi que le déséquilibre n'est pas forcément constant d'un mois à l'autre. ce qui peut expliquer que sur un cycle, tout va bien, et le suivant c'est la cata.

En homéopathie, il s'agit donc d'effectuer un rééquilibrage hormonal, comme avec la pilule, mais sans les effets secondaires. Attention: l'homéopathie n'a pas la même fonction que la pilule, à savoir être un contraceptif !

Il y a des granules qui sont spécifiques pour les hormones, et en général on conseille de les prendre à J-1 avant l'apparition des symptômes. On répète si aggravation du mal, on espace si ça va mieux.

Malheureusement, mesdames, plus vous approchez de la ménopause, moins l'homéopathie va fonctionner...

A savoir, lors de mon dernier cycle, je me suis pris un petit traitement de granules, et je n'ai quasiment pas eu de symptômes. A noter aussi que j'ai eu juste au début de la 2ème partie de cycle une séance d'osthéo pour traiter mes migraines, sachant que l'osthéo m'a quand même dit qu'il faudrait au moins 2 séances pour en arriver à bout. Donc, à voir aux cycles suivants, mais la combinaison homéo + ostheo m'a été plutôt bénéfique.

Mais si vous êtes intéressée par ce sujet, je peux en faire un post spécifique.

 

T comme Sevrage Tabagique

Le tabac, c'est un cauchemar en gynécologie.

  • Insuffisance ovarienne;
  • règles plus douloureuses;
  • ménopause qui arrive environ 3 ans plus tôt;
  • plus de risque d'ostéoporose;
  • plus de complications lors des grossesses;
  • plus de risque de développer un papillomavirus car le tabac baisse notre immunité;
  • augmente le taux de récidive du cancer du sein;

A savoir que plus on a commencé très tôt à fumer, pire c'est. Et que le tabagisme passif est aussi pire que le tabagisme actif.

L'important, c'est de mettre un pied dans la spirale pour arrêter. Une fois qu'on y a mis un pied, même si on replonge, on finira par arrêter.

L'homéopathie va surtout apporter une aide aux réactions du à l'arrêt du tabac.

Il est important d'arrêter de fumer avant d'entreprendre une grossesse, car celle-ci sera déjà suffisamment stressante, pas besoin de rajouter du stress.

 

Lors de cette réunion, j'y ai aussi appris quelques nouvelles astuces, les voici:

  • Pour les traitements longs, pas facile de ne pas oublier de prendre les granules jusqu'au bout... et bien, il faut savoir que tout ce qui est pris est pris, et que même si on abandonne avant la fin, il y a quand même des effets positifs qui sont pris.
  • Et bien souvent, lorsque l'on commence à "oublier" de prendre les granules d'un traitement long... c'est que généralement, ça va déjà mieux.
  • J'ai déjà du le dire dans mes articles, mais je le répète, l'homéopathie fonctionne encore mieux quand elle est prise au début des symptômes.

 

Merci à Christelle Besnard-Charvet, Anne-Cécile et Mélodie !

 

Et comme la dernière fois, nous avons encore été bien reçus à la Loggia, dans le 2ème.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Retour à l'accueil