J'ai lu Amelia de Kimberly McCreight

Amelia est une histoire triste. Surtout quand on a des enfants. Ca nous touche beaucoup plus, même si les miens sont encore petits.

 

L'auteur ne nous fait pas tourner en rond, dès le début le drame arrive. Amelia saute du toit. L'issue est fatale.

Dès lors, on suit la mère (célibataire) dans son deuil. Mère qui travaille beaucoup mais qui faisait tout pour être proche de sa fille... enfin, le pensait-elle. Elle en doutera par la suite, forcément.

On navigue entre le journal de la mère plus jeune, les échanges sms d'Amélia, l'histoire d'Amélia avant le drame (apparemment, ce n'est pas un journal qu'elle aurait écrit), le journal du "club" et bien sûr l'histoire actuelle de Kate, la mère.

Alors, qu'est ce qui a bien pu se passer ? On le saura petit à petit au fil du livre.

Ca parle des échanges entre adolescents qui ne sont pas toujours tendre. Ca parle aussi un peu des relations toxiques entre copines (bonnes comme mauvaises). Et la mère, qui découvre un monde qui la dépasse.

 

C'est bien écrit, on passe facilement d'une partie à l'autre sans être perdu. Le fait que je me rende compte que je suis capable de lire plus vite, ça m'a permis d'être vraiment dans le bouquin et de voir les 500 pages passer plus vite, tout en me tenant en haleine suffisamment.

En fait, je suis vraiment beaucoup plus concentrée sur l'histoire quand je lis plus vite... mon cerveau naviguant beaucoup moins sur d'autres pensées...

 

Donc, j'ai bien aimé ce roman. Je crois qu'on peut dire que je l'ai dévoré (520 pages en 3 semaines et en travaillant, c'est un exploit pour moi !). Les passages d'une action à une autre sont bien faits, quoique que les chapitres ne sont pas super équilibrés entre eux. Evidemment, un chapitre sur un échange de sms sera très court comparé à une tranche de l'histoire de Kate.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Retour à l'accueil